10 livres connus qui ont été censurés

L’origine de la censure de ces livre si connus…

J’irai cracher sur vos tombesBoris Vian (1946)

22681_1316422.jpeg

 

Résumé :

Lee Anderson, vingt-six ans, a quitté sa ville natale pour échouer à Buckton où il devient gérant de librairie. Il sympathise dans un bar avec quelques jeunes du coin. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire, Lee, qui sait aussi chanter le blues en s’accompagnant à la guitare, réussit à séduire la plupart des adolescentes. Un jour il rencontre Dexter, le rejeton d’une riche famille qui l’invite à une soirée et lui présente les soeurs Asquith, Jean et Lou (17 et 15 ans), deux jeunes bourgeoises avec « une ligne à réveiller un membre du Congrès ». Lee décide de les faire boire pour mieux les séduire… et poursuivre son sinistre dessein.

Dans son roman, Boris Vian s’inspire des romans noirs américains. En 1946, ayant besoin d’argent, Jean d’Halluin lui lance le pari d’écrire un best-seller en 10 jours. Boris Vian le tient donc, et l’écrit en 15 jours. Il le publie aux éditions du Scorpion, sous le pseudonyme de Vernon Sullivan.

Lors de sa publication, le livre fait immédiatement scandale. On y trouve les dures thèmes suivants : immoralité, harcèlement sexuel, pédophilie, viol et vengeance. De plus, son titre « J’irai craché sur vos tombes », donne le ton provocateur du roman. Le personnage principal est en réalité un manipulateur, immoral et narcissique.

En 1949, après un long procès, Boris Vian est condamné pour outrage aux bonnes mœurs. Il s’y était pourtant défendu en prônant un livre qui dénonce la place de la sexualité dans la société ségrégationniste des États-Unis.


Lolita –  Vladimir Nabokov (1955)

lolita

Résumé :

 » Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.
Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. « 

De sa prison, Humbert Humbert nous raconte qu’il devient le beau-père de Lolita, jeune fille de 12 ans dont il est tombé amoureux. Un livre marquant la pédophilie et l’inceste. Il est le narrateur, ce qui nous donne la perspective d’un pédophile, qui donne une impression de normalité. Nombreux pays ont condamné ce livre : l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, la France et l’Angleterre.

Au commencement, Vladimir Nabokov à la volonté de publier ce livre anonymement. C’est un éditeur français qui le publie, dans la langue de Shakespeare. Malgré sa censure française jusqu’en 1958, il devient un best-seller avec 100 000 exemplaires en seulement trois semaines.


Les fleurs du mal – Charles Baudelaire (1857)

les fleurs du mal

Résumé :

Romantiques par la mélancolie à l’ombre de laquelle ils s’épanouissent, parnassiens par leur culte du Beau et la rigueur de leur composition (ils sont dédiés à Théophile Gautier), ces poèmes illustrent la théorie des « correspondances » horizontales entre les éléments visibles et invisibles, qui sont comme de « longs échos qui de loin en loin se confondent » pour s’élever en correspondances verticales « ayant l’expansion des choses infinies ». Exploration du matériau grouillant qu’est la vie, cette quête spirituelle conduit le poète, tiraillé entre Spleen et Idéal, à travers diverses expériences pour échapper à la dualité déchirante.

Publié en juin 1857, le recueil de 163 poèmes fait parler de lui. Les fleurs du mal sont décrites comme « offense à la morale religieuse » et « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs ». En effet, on y retrouve les thèmes de l’expiation qui est une conception chrétienne, le dégoût du mal et de soi-même, l’obsession de la mort, l’aspiration à un monde idéal.

Le recueil exprime une nouvelle esthétique avec une structure des vers singulière par l’usage d’enjambements, de rejets et de contre-rejets. Elle sera une source d’inspiration pour les poètes Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé et Arthur Rimbaud.

Baudelaire et ses éditeurs sont condamnés à 300 (anciens) francs d’amende, c’est-à-dire environ 5000 euros, ainsi qu’à l’interdiction de six poèmes jusqu’en 1949 : « Les bijoux », « Le Léthé », « A celle qui est trop gaie », « Lesbos », « Femmes damnées et Les métamorphoses du vampire ».


Alice au pays des merveilles – Lewis Carroll (1865)

alice.jpg

Résumé :

Assise au bord de la rivière, Alice s’ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N’hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans un monde de prodiges et de menaces qui n’est autre que le royaume de l’enfance. Et voici le chat de Cheshire à l’étrange sourire, la terrible Reine de Cœur, le Chapelier fou et le Lièvre de Mars, la Fausse Tortue et le Valet-Poisson…

Le chef-d’œuvre incontesté de l’humour absurde et du non sens. Une histoire inventée par un génie, où la vie n’a plus ni queue ni tête.

Ce classique de la littérature jeunesse connu un succès monstrueux. L’intrigue, est à la base inventée par Lewis Carroll pour divertir trois jeunes filles à bord d’un bateau, à la demande de son ami Harry Liddell. La petite sœur de celui-ci, est tellement captivée par l’histoire, qu’elle lui demanda un manuscrit, sous le nom des Aventures souterraines d’Alice.

Malgré son succès considérable, notamment par l’achat de Disney, ou encore les deux films de Tim Burton, ce livre a subit la censure. Effectivement, la Chine l’interdit en 1931, considérant qu’il est indécent de faire parler les animaux comme des humains, sous peine que cela nous rendrait égaux.


Les misérables – Victor Hugo (1862)

51tBU62YteL._SX195_.jpg

Résumé :

Dans la France chaotique du XIXe siècle, Jean Valjean sort de prison. Personne ne tend la main à cet ancien détenu hormis un homme d’église, qui le guide sur la voie de la bonté. Valjean décide alors de vouer sa vie à la défense des miséreux. Son destin va croiser le chemin de Fantine, une mère célibataire prête à tout pour le bonheur de sa fille. Celui des Thénardier, famille cruelle et assoiffée d’argent. Et celui de Javert, inspecteur de police dont l’obsession est de le renvoyer en prison !

Victor Hugo a dû faire face à la censure à cause de la dénonciation des injustices sociales de l’époque. Le roman est considéré comme immoral, prérévolutionnaire et scandaleux, malgré l’immense succès qu’il rencontre.

L’auteur est connu pour dénoncer les conditions sociales de l’époque, notamment dans le Discours sur la Misère, qu’il n’a pas peur de prononcé devant l’Assemblée Nationale en 1849.


L’Odyssée – Homère (VIIIe siècle avant J-C)

odyssé

Résumé :

Et le divin Ulysse émergea des broussailles. Sa forte main cassa dans la dense verdure un rameau bien feuillu qu’il donnerait pour voile à sa virilité. Puis il sortit du bois. Tel un lion des monts, qui compte sur sa force, s’en va, les yeux en feu, par la pluie et le vent, se jeter sur les boeufs et les moutons, ou court forcer les daims sauvages ; c’est le ventre qui parle. Tel, en sa nudité, Ulysse s’avançait vers ces filles bouclées : le besoin le poussait… Quand l’horreur de ce corps tout gâté par la mer leur apparut, ce fut une fuite éperdue jusqu’aux franges des grèves. Il ne resta que la fille d’Alkinoos : Athéna lui mettait dans le coeur cette audace et ne permettait pas à ses membres la peur. Debout, elle fit tête…

Platon avait suggéré de censurer L’Odyssée pour les adolescents. Tout comme Caligula car c’est une expression d’une conception grecque de la liberté. De nos jours, cette œuvre a un but pédagogique. Elle est une source d’informations sur la religion, les héros et les mythes de l’Antiquité.


Sa Majesté des Mouches – William Golding (1954)

sa majesté

Résumé :

Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte montagneuse, où poussent des arbres tropicaux et gîtent des animaux sauvages. L’aventure apparaît d’abord aux enfants comme de merveilleuses vacances. On peut se nourrir de fruits, se baigner, jouer à Robinson.
Mais il faut s’organiser. Suivant les meilleures traditions des collèges anglais, on élit un chef. C’est Ralph, qui s’entoure de Porcinet, «l’intellectuel» un peu ridicule, et de Simon.
Mais bientôt un rival de Ralph se porte à la tête d’une bande rivale, et la bagarre entre les deux bandes devient rapidement si grave que Simon et Porcinet sont tués. Ralph échappe de justesse, sauvé par l’arrivée des adultes.
Ce roman remarquable a un sens allégorique qu’il n’est pas difficile de comprendre : c’est l’aventure des sociétés humaines qui est tragiquement mise en scène par les enfants. Mais l’œuvre vaut avant tout par la description de leur comportement et par l’atmosphère de joie, de mystère et d’effroi qui la baigne.

Sa Majesté des mouches raconte la transformation d’enfants civilisés qui deviennent de plus en plus sauvages après avoir vécu seuls sur une île déserte. On trouve une réflexion sur la liberté ayant des conséquences sur la nature humaine.

Il a été refusé par plus de 20 éditeurs avant d’être publié. La violence excessive retrouvée dans le livre lui vaut la censure.


Le deuxième sexe – Simone de Beauvoir (1949)

le deuxième sexe

Résumé :

«Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la « réalité féminine » s’est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l’Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu’il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s’évader de la sphère qui leur a été jusqu’à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain.»

L’essai de Simone de Beauvoir a été interdit en Espagne par le didacteur Franco, qui n’approuvait pas l’égalité hommes-femmes. En effet, en arrivant au pouvoir en 1936, la condition des femmes régresse en Espagne : elles perdent leurs libertés et leurs droits.


Candide – Voltaire (1759)

candide

Résumé :

Que signifie ce nom « Candide » : innocence de celui qui ne connaît pas le mal ou illusion du naïf qui n’a pas fait l’expérience du monde ? Voltaire joue en 1759, après le tremblement de terre de Lisbonne, sur ce double sens. Il nous fait partager les épreuves fictives d’un jeune homme simple, confronté aux leurres de l’optimisme, mais qui n’entend pas désespérer et qui en vient à une sagesse finale, mesurée et mystérieuse. Candide n’en a pas fini de nous inviter au gai savoir et à la réflexion.

Condamné par l’Église car c’est un « livre pernicieux ». L’œuvre dresse une critique, par l’humour et l’ironie, de ce qui a marqué le XVIIIe siècle : esclavage, persécutions religieuses, guerres etc… De plus, Voltaire y dresse une critique de la philosophie de Leibniz, qui repose sur le fait que les êtres humains vivent dans le meilleur des mondes possibles.

Il en conclut même que l’Église refusera à Voltaire, les obsèques religieuses à paris en 1778.


Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee (1960)

ne tirez pas.jpg

Résumé :

Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Ce roman est vendu à 30 millions d’exemplaires dans le monde entier. Les sujets abordés comme le viol, l’inceste et le langage offensant ainsi que raciste ne fait pas l’unanimité au Canada et aux États-Unis, car il reflétait en réalité l’image de l’Amérique dans les années 1930.

De nos jours, il fait encore débat. En 2017, il a été retiré du programme des élèves de 4e dans la ville de Bixoli dans le Mississipi pour cause de plaintes, utilisant un vocabulaire qui « met les gens mal à l’aise ». L’œuvre est toutefois, toujours disponible dans la bibliothèque du collège. Cependant, ce livre a été écrit pour provoquer des réactions contre la ségrégation et le racisme aux États-Unis, ceci relèverait donc à nier le passé ségrégationniste du pays.


Le(s)quel(s) de ces livres avez-vous lu? Ou avez-vous envie de lire ?

Pour ma part, j’ai déjà lu Lolita, de Vladimir Nabokov, Candide de Voltaire et l’Odyssé d’Homère au début des années collège. De plus, j’ai Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee dans ma PAL.


XOXO


Sources :

http://www.compagnie-litteraire.com/top-5-livres-censures-france/

http://www.buzz-litteraire.com/200906151419-j-irai-cracher-sur-vos-tombes-de-boris-vian-outrage-aux-bonnes-murs-lhistoire-dun-canular-devenu-roman-culte/

https://revue.leslibraires.ca/articles/sur-le-livre/des-classiques-censures

https://www.lemonde.fr/ete-2007/article/2006/08/19/les-sortileges-de-lolita_804768_781732.html

https://www.retronews.fr/arts-feuilletons-litteraires/echo-de-presse/2016/08/25/1862-publication-des-miserables

http://www.lecthot.com/ces-oeuvres-condamnees

https://books.openedition.org/ugaeditions/1129?lang=fr

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/etats-unis-censure-de-ne-tirez-pas-sur-l-oiseau-moqueur-cause-malaise/85381

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s